Attention: Les informations pour la biscuiterie et les jeux de cartes seront disponibles début 2017.

Armoiries Société d'histoire

Bienvenue à la

Société d'histoire de
Sainte-Anne-de-la-Pérade

Église Ste-Anne-de-la-Pérade

Histoire

Recherche par Année ou Mot clé  

46 événements

1603 Le 25 juin : La Découverte de la Rivière et des Isles
  Champlain, lors d'un voyage en 1603, écrit :
«Nous partimes le jeudi 25 juin 1603 en suivant dudit coteau, et passames près d'une isle, qui est proche de la bande du Nord, ou je fus, a quelques petites rivières, dont il y en a deux qui peuvent porter bateau assez avant, et une autre qui a quelques trois cents pas de large;
a son entrée il y a quelques isles ; elle va fort avant dans la terre, est la plus creuse de toutes les autres ; lequelles sont fort plaisantes a voir, les terres étant pleines d'arbres qui ressemblent a des noyers, et ont la meme odeur, mais je n'y ai point vu de fruit, ce qui me mets en doute.
Les Sauvages m'ont dit qu'il porte son fruit comme les notres...»
1609 Le 18 Juin : Le nom de Sainte Marie donnée à la Rivière
  Champlain, lors d'un voyage en 1609, écrit :
«... Continuant notre chemin, nous fumes a une rivière qui est fort agréable, distante du lieu de Sainte Croix de neuf lieues, et de Québec 24, et l'avons nommée la Rivière Sainte Marie.Je fis rencontre de quelque deux ou trois cents sauvages qui étaient cabanés proche d'une petite isle, appelée Saint Éloy, distante de Sainte Marie d'une lieue et demie, et la, les fumes reconnaître, et trouvames que c'étaient des nations sauvages appelées Ochatéguins et Algonquins qui venaient a Québec pour nous assister aux découvertes du pays des Iroquois, contre lesquels ils ont une guerre mortelle, n'épargnant aucune chose qui soit a eux ...»
1636 La Seigneurie de la Madeleine
  Louis XIII (1601-1643), roi de France, concède la seigneurie de la Madeleine à Jacques La Ferté, abbé à Sainte-Madeleine-de-Châteaudun, en France.
La Seigneurie de la Madeleine comprend les terres situées entre les rivières La Chevrotière et Le Saint-Maurice, sur une profondeur de 20 lieues à partir du fleuve Saint-Laurent, soit environ 100 kilomètres.
1663 L'Isle Sainte Anne et Isle Saint Éloy
  Pierre Boucher, Gouverneur des Trois Rivières, écrit : «Depuis Québec jusqu'aux Trois Rivières, il n'y a point d'Isles, sinon deux petites d'environ une lieue de tour chacune, et qui sont proches de la terre ferme, du coté du Nord. Elles se nomment L'Isle Sainte Anne et Isle Saint Éloy .»
L'Isle Sainte Anne portera plus tard, le nom de Isle Saint Ignace.
1667 La Seigneurie Sainte Anne, Rive Est de la Rivière
  Jacques La Ferté, abbé à Sainte-Madeleine-de-Châteaudun en France, cède la concession du fief la Seigneurie Sainte-Anne à Michel Gamelain.
Cette Seigneurie est situé sur la Rive Est de la Rivière Sainte Anne, soit en direction de Québec
La Seigneurie Sainte-Anne mesure alors une demie-lieue de front, sur une lieue de profondeur et englobe L'Isle Saint Ignace et L'Isle Sainte Marguerite.
Michel Gamelain, médecin, colon et trafiquant de fourrures de Cap de la Madeleine, beau-frère de Pierre Boucher, Gouverneur aux Trois Rivières y installe un poste de traite des fourrures sur la pointe sud de L'Isle Saint Ignace
De 1667 a 1670, le Seigneur Michel Gamelain concède une vingtaine de terres a des colons qui formeront le noyau originel des pionniers de Sainte Anne de la Pérade
Le premier contrat de concession d'une terre est en date du 14 février 1667 à Michel Roy dit Chatellereaullt.
1669 La Seigneurie Sainte Marie, Rive Ouest de la Rivière
  1669, le 3 janvier
Jacques La Ferté, abbé à Sainte-Madeleine-de-Châteaudun en France, cède la concession de la Seigneurie Sainte-Marie à Jean Lemoyne ( 1669-1710 ) . Cette Seigneurie est situé sur la Rive Ouest de la Rivière Sainte Anne, soit en direction de Trois Rivières.
Le Gouverneur de Courcelles rédige l'Acte de Concession : «J'ai accordé au Sieur Lemoyne, habitant du Cap de la Madeleine, la terre qui est entre la Concession des Pères Jésuites a Batiscan, et la Rivière Sainte Anne, le long du Fleuve Saint Laurent, et en cas qu'il n'y eut que trois quarts de lieues dans le dit espace de terre, et demie lieue dans la Rivière Sainte Anne, en montant, avec L'Isle des Pins qui se trouve vis a vis de la dite concession, pour y travailler incessamment, le tout en cas que cela ne soit pas concédée a personne, et le contrat lui sera fournit comme aux autres ...»
Jean Lemoyne exerçaient ses activités de trafiquant de fourrures a L'Isle Saint Éloi a Batiscan, centre de distribution de l'eau de vie aux trafiquants et aux amérindiens.
1670 Vente de La Seigneurie Sainte Anne
  1670, le 29 Septembre
Michel Gamelain vend ses Droits de La Seigneurie Sainte Anne, pour la somme de 2700 Livres, a deux officiers du Régiment de Carignan :
Edmond de Suève, Lieutenant de la Compagnie de Saint Ours du Régiment de Carignan
Thomas Xavier Tarieu de Lanougère ( Lanaudière ) , enseigne de la Compagnie de Saint Ours du Régiment de Carignan
La partie Est de la Seigneurie Sainte Anne ira a Edmond de Suève, soit le Fief Sainte Anne Est, qui sera nommé Fief D'Orvilliers un peu plus tard. La partie Ouest de la Seigneurie Sainte Anne ira a Thomas de Lanougère, soit le Fief Sainte Anne Ouest. L'axe de partage passait a l'Ouest du domaine de La Pérade ou se trouve actuellement le Manoir de Lanaudière
1670, le 29 Octobre
Jean Talon confirme les droits respectifs des deux Seigneurs de la Seigneurie Sainte Anne : «Toutefois les co-seigneurs se partageront bientôt la Seigneurie de Sainte Anne , pour des raisons de mésentente ; De Suève conservera la partie Est, et De Lanaudière la partie Ouest.»
1670 Chapelle St-Nicolas
  Premier temple de notre paroisse érigé vers 1670, près du site du Manoir Madeleine-de-Verchères.
1672 Thomas Xavier Tarieu de Lanaudière épouse Marguerite Renée Denys de la Ronde
 
1677 Érection du Moulin Banal sur l'Isle du Large
  Thomas de Lanougère et Edmond de Suève font construire le moulin banal en pierre, le 14 novembre 1677, sur l'Isle du Large.«... a proximité du moulin, une petite maison de 12 pieds en carré close de pieux y est construite...»
1678 Déces de Thomas Xavier Tarieu de La Naudière
  La veuve de Thomas-Xavier Tarieu de Lanaudière, Marguerite Renée Denys de la Ronde prend en main les affaires de la Seigneurie qui mesure alors environ trois quart de lieue de front sur une lieue de profondeur.
1697 Augmentation de la Seigneurie de La Naudière
  Le 4 Mars 1697, le gouverneur Frontenac et L'Intendant Talon concède un ajout a la Seigneurie : «... par la quantitée de trois lieues de terre de profondeur derrière la terre et Seigneurie de Sainte Anne , sur toute la largeur d'icelle et de celle du Seigneur de Suève»
Le 6 Avril 1697, le gouverneur Frontenac et L'Intendant Talon confirme officiellement la propriété des Isles a l'entrées de la rivière Sainte Anne a la Seigneurie de La Naudière.
1707 Décès du Seigneur Edmond de Suève
  Le 1 Mars 1707, Le Seigneur Edmond de Suève décède.
C'est le début d'un climat de mésentente entre ses héritiers et les nouveaux seigneurs de la partie Ouest de la Seigneurie Sainte Anne.
Une véritable guérilla judiciaire se déclenche dans le but d'établir les droits des protagonistes.
1710 Ordonnance de l'Intendant Raudot
  L'Intendant Raudot émet deux ordonnances en vue de régler la situation de conflit en la Seigneurie Sainte Anne
Le 8 Janvier 1710 , l'ordonnance stipule que : « Que le Sieur de La Pérade ( La Naudière ) jouira des Isles qui sont vis a vis de la Seigneurie Sainte Anne»
Le 28 Mars 1710 , l'ordonnance stipule que : «...Nous homologuons le procès verbal de la ligne de partage de la Seigneurie Sainte Anne tel que fait par Hilaire Bernard de Larivière et défend au Seigneur d'Orvilliers de troubler le Sieur de La Pérade dans la possession de sa Seigneurie...»
1714 Érection Canonique de la Paroisse
  Le 1er octobre 1714, érection canonique de la paroisse Sainte-Anne-de-la-Pérade
1714 Cession du Fief Dorvilliers
  Le 14 Mars 1714, René Chorel de Saint Romain cède ses droits successoraux sur le Fief Dorvilliers a Sieur Francois Chorel Dorvillier.
René Chorel de Saint Romain détenait ses droits successoraux de son frère Edmond Chorel de Champlain.
Par cette transaction, Sieur Francois Chorel Dorvillier devient l'unique propriétaire du Fief Dorvilliers
1715 Ordonnance de l'Intendant Bégon
  Le 16 février 1715, l'Intendant Bégon émet une ordonnance qui légifère sur les droits respectifs des deux Seigneurs sur le moulin seigneurial de la Seigneurie Sainte Anne
«... qu'il sera permis de construire audit Seigneur Dorvillier de faire construire un moulin sur la moitié aluy appertenant dans la Seigneurie Sainte Anne ...»
1722 Érection Civile de la Paroisse le 3 mars 1722
 
1723 Aveu et Dénombrement du Sieur de la Pérade
  Pierre Thomas Tarieu de Lanaudière, Seigneur de la Pérade effectue un aveu et dénombrement qui donne les résultats suivants :
27 censitaires, 25 maisons, 28 granges, 22 étables
Superficie des terres concédées : 4837 arpents dont 682 en terre labourable et 39 en praieries
Puis on y retrouve une description du Domaine Seigneurial :
«Le dit seigneur comparant as un domaine consistant en environ 70 arpents de terre en superficie. Joignant au Nord en Pierre Rivard dit Lanouette, et au sud ouest le meme Pierre Rivard dit Lanouette et par devant a la commune sur lequel terrain il y a une maison de 42 pieds de long de pièces sur pièces, une grange de 70 pieds de long aussi de pièces sur pièces et une boulangerie de 18 pieds de ong aussi de pièces sur pièces. Envion 30 arpents de terre labourable»
«Dans l'Isle Saint Ignace il y a une grange de 50 pieds de long, close de pieux, 40 arpents de terre labourable et environ 8 arpents de praierie»
«Dans l'Isle Sainte Marguerite au sud ouest de la précédente, il a 15 arpents de terre labourable et environ 10 arpents en praierie» «Dans l'Isle du Large il a un moulin a vent a faire farine construite en pierre, une petite maison de 12 pieds en carré close de pieux et environ 20 arpents de praierie. Qu'il n'a point de domaine sur le dit fief Tarieu si ce n'est l'Isle Ronde étant dans la Rivière Sainte Anne laquelle isle s'est réservée, et sur laquelle il y a environ 8 arpents de praierie ( ... ) ledit fief Tarieu situé au bout de la profondeur du fief Sainte Anne trois quarts de lieue et des arpents et demi de front sur une lieue de profondeur»
1735 Concession de terres au Sieur de la Pérade
  Le 20 Avril 1735, Beauharnois et Gilles Hocquart concèdent a Thomas Tarieu de Lanaudière, Seigneur de la Pérade : «... une concession de trois lieues de profondeur a prendre de par derrière et sur la meme largeur de la concession du 30 octobre 1700»
1738 Aveu et Dénombrement du Sieur Dorvilliers
  Francois Chorel Dorvillier , Seigneur de Dorvillier effectue un aveu et dénombrement qui donne les résultats suivants :
27 censitaires, 19 maisons, 22 granges, 17 étables, 14 écuries, 4 fournils
Superficie des terres concédées : 3860 arpents dont 477 en terre labourable et 122 en prairies
Puis on y retrouve une description du Domaine Seigneurial : «Le Sieur Dorvillier a un domaine de quatre arpents de front situé dans l'Isle Saint Ignace (... ) sur la profondeur de la dite Isle qui est de 15 arpents en ces environs sur lequel domaine est une maison a un étage de pièces sur pièces, sollage et cheminée de pierre de 35 pieds de long sur 20 pieds de large, couverte en planches avec une grange entourée de pieux debout couverte de paille de 35 pieds de long sur 20 pieds de large. Il y a environ 30 arpents de terre labourable et 2 arpents en paierie.»
«Que dans la dite Rivière Sainte Anne et viv a vis du domaine du dit Seigneur Dorvillier est une Isle vulgairement appeleé l'Isle Suève. Laquelle appartient au dit Seigneur Dorvillier et contient environ quatre arpents en superficie qui sont tous en praierie.» « Qu'a environ trois aquart de lieue du bord du fleuve en montant dans la dite Rivière Sainte Anne et sur le bord d'icelle est une terre de cinq arpents de front sur quarante de profondeur ( ... ) composant un deuxième domaine appartenant au Sieur Dorvillier par le partage anciennement fait de la totalité du dit fief Sainte Anne. Que sur la devanture du total du dit fief de Sainte Anne est une commune d'environ cinq quarts de lieue de front sur diverses profondeurs non mesurées, la moitié de laquelle commune appartient audit Sieur Dorvillier a servir de paturages aux bestiaux de ces tenanciers ci dessus déclarés.»
1772 Charles Louis Tarieu de Lanaudière, Sieur de la Pérade
  Le 10 Novembre 1772, Charles Louis Tarieu de Lanaudière succède a Charles Francois Tarieu de Lanaudière en tant que Seigneur du fief familial. L'acte de Succession stipule : «Le Sieur Lanaudière Père se réserve l'Isle des Plaines devant chez Baril et une place sur le domaine pour y faire construire une grange pour y faire les foins de la dite Isle des Plaines»
1778 Rachat de la Seigneurie Dorvillier
  Le 20 février 1778, Pierre Francois Chorel, fils de Francois Chorel, rachète les droits successoraux de héritiers de Marianne Dorvilliers.
Il conserve le fief ancestral un certain temps et le vend, a une date inconnue, a Pierre Charest.
Pierre Charest, puis sa descendance, conserva le fief jusqu'à la fin du régime seigneurial en 1864.
1781 Aveu et Dénombrement du Sieur de la Pérade
  Charles Louis Tarieu de Lanaudière, Seigneur de la Pérade effectue un aveu et dénombrement qui donne les résultats suivants :
86 censitaires, 63 maisons, 68 granges, 6 boulangeries, une commune, 12 isles
Superficie des terres concédées : 7711 arpents dont 1640 en terre labourable et 385 en praieries, 5686 en bois debout
Le moulin banal génère des revenus de 2400 livres
Le domaine seigneurial génère des revenus de 1200 livres
Puis on y retrouve la déclaration suivante : «... et possède la Seigneurie de Sainte Anne contenant une lieue de front sur trois lieues de profondeur... située dans le district de Québec... il y a savoir une église construite en pierre dédiée a Sainte Anne et un Presbytère aussi en pierres, un domaine et un moulin banal a deux moulanges.»
1811 Nouvelle Seigneuresse au fief de la Pérade
  Le 11 novembre 1811, Marie Anne de Lanaudière, fille de Charles Louis Tarieu de Lanaudière, hérite de la Seigneurie et la garde en sa possession jusqu'en 1819.
1819 Nouveau Seigneur au fief de la Pérade
  Le 27 septembre 1819, la Seigneurie du fief Sainte Anne est vendu a Jonh Hale, membre du Conseil Législatif, pour la somme de 6000 Livres.
La vente comprend également le moulin banal en pierre, le moulin a scie en bois, les isles en front de la Seigneurie, exception faite de l'Isle des Plaines et de la Commune Sainte Anne.
1830 Aveu , Foi et Hommage de l'Isles des Plaines
  Le fils de Marie Anne de Lanaudière possède dorénavant l'Isles des Plaines
1833 Érection de la Paroisse de Saint Stanislas
  Démembrement d'une partie de Sainte-Anne-de-la-Pérade lors de l'érection canonique de Saint-Stanislas
1844 Une Comission Scolaire
  Fondation de la commission scolaire locale par le curé Michel Brien
1855 Les religieuses de Notre Dame
  Arrivée des premières religieuses de la Congrégation Notre-Dame
1855 Érection de la Paroisse de Saint Prospère
  Démembrement d'une partie de Sainte-Anne-de-la-Pérade lors de l'érection canonique de Saint-Prosper
1865 Les frères Price achètent la Seigneurie Sainte Anne
  Les frères Price achètent la seigneurie Sainte-Anne, leur arrivée accélère l'exploitation forestière
1872 Les religieux de Saint Gabriel
  Les frères Saint-Gabriel (communauté religieuse) prennent la direction de l'école du village pour garçon ( jusque-là tenue par des laïcs)
1874 Érections des Paroisses de Saint Tite et Sainte Thècle
  Démembrement d'une partie de Sainte-Anne-de-la-Pérade lors de l'érection canonique des municipalités de Saint-Tite et Sainte-Thècle
1879 Le chemin de Fer du Canadien Pacifique
  Ouverture de la ligne de chemin de fer de la compagnie Canadien Pacifique
1894 Éboulis de Sainte Alban
  En 1894, l'éboulis de Saint-Alban provoque l'ensablement du lit de la rivière Sainte-Anne.
Avant l'éboulis de 1894, les Péradiens pratiquent le flottage du bois sur la rivière Sainte-Anne.
La métamorphose de l'environnement provoque un virage dans l'économie de Sainte-Anne-de-la-Pérade. Le déclin de l'industrie forestière amène le développement de l'industrie laitière, la culture maraîchère et l'arboriculture. Des manufactures, des petites industries, des ateliers d'artisans ainsi que des commerces naissent durant la dernière partie du 19e siècle.
Cette catastrophe naturelle marque la fin de la navigation commerciale, le ralentissement du transport du bois par flottage et le déclin de l'exploitation des moulins à scie situés en amont du village, sur les rives des rivières Gendron, Charest et Sainte-Anne.
1895 Naissance de Mgr Albert Tessier
  Né le 6 mars 1895 au "Bas de Ste-Anne" du mariage de Alphonse Tessier et de Sophie Rompré.Ordonné prêtre en 1920, il devient professeur d'histoire et de littérature au Séminaire St-Joseph. Il a collaboré au Tricentenaire de la fondation de Trois-Rivières.En 1950, il est nommé Prélat Domestique par le Pape Pe XII en reconnaissance pour son travail gigantesque de conférences, textes et ouvrages. On lui doit le nom de notre région, " La Mauricie".Il est décédé à Trois-Rivières le 13 septembre 1976 à l'âge de 81 ans. Il fut inhumé au cimetière de Ste-Anne.
1912 Érection de la Municipalité de Village de la Pérade
  Le 13 décembre, démembrement d'une partie de Sainte-Anne-de-la-Pérade lors de l'érection de la municipalité de Village de La Pérade
1921 Électrification du Village de la Pérade
 
1927 Ouverture de la Banque d'Hochelage
  Le 13 septembre, ouverture de la Banque d'Hochelaga, aujourd'hui Banque Nationale du Canada
1937 Ouverture de la Caisse Populaire
  Le 4 mai, ouverture de la Caisse Populaire Sainte-Anne-de-la-Pérade
1939 La pêche aux Poulamons
  À partir de 1939, la pêche aux poulamons sous la glace prend une place de plus en plus importante dans l'économie de la municipalité.
Le poulamon porte le surnom de «Petit Poisson des Chenaux»
1963 Érection de l'École Madeleine de Verchères
  Construction de l'école Madeleine-de-Verchères
1964 Bibliothèque Municipale
  Le 1er octobre, premier prêt de livre à la bibliothèque municipale alors située dans le sous-sol du presbytère
1967 Visite du Général de Gaulle
  Juillet 1967 : Visite du Général Charles De Gaule, Président de la République de la France
1989 Municipalité de Sainte Anne de la Pérade
  Les élus des municipalités de Village et de Paroisse Sainte-Anne regroupent les entités juridiques et forment une seule municipalité : Sainte-Anne-de-la-Pérade. Le premier maire : Gilles Devault